Je veux être heureux je fais comment?

Posté le 25 janvier 2016 par etreunefemmebelleetvivante dans Général

Ouai je sais, c’est pathétique d’en arriver à écrire des article sur comment être heureuxLes jeunes de nos jours sont complètement perdus. Patati patata. Et bin je vous emmerde parce que le bonheur c’est pas inné pour tout le monde et que je compte bien rester en vie tant que je ne l’aurai pas trouvé. Et puis je suis désolée mais la quête du bonheur n’est en rien un fléau des temps modernes puisque les philosophes de l’antiquité (Coucou Sénèque) tachaient déjà de définir ce qu’était le bonheur. Et les philosophes d’aujourd’hui continuent, guidés par leurs pères antiques (Coucou Frédéric Lenoir).

Frédéric Lenoir dans L'Âme du monde

Frédéric Lenoir dans L’Âme du monde

Bon moi je ne suis pas philosophe, je crois qu’on est tous d’accord là dessus. Mais je suis un être humain et comme beaucoup d’entre nous je cours inlassablement après le bonheur. Et parfois je tombe sur des citations, des réflexions, voire même des chansons qui me font réfléchir à mon tour. Et quelques-fois ce sont mes propres expériences qui me donnent des bribes de réponses.

Alors 2016, 22 ans et demi, où j’en suis avec le bonheur? Et bin par là –>

La clé du bonheur est peut être, tout simplement, de faire ce que l’on veut (dans la limite du respect des autres bien-sûr). Sénèque disait « Etre heureux c’est apprendre à choisir [...] sa voie, son métier, sa manière de vivre et d’aimer, ses loisirs, ses amis, [ses] valeurs. » Apprendre à choisir c’est choisir bien, c’est à dire savoir sentir ce que l’on veut vraiment, sans penser aux autres, sans barrières ni jugements. Qui on est? Qu’est ce qu’on veut faire? Qui ou qu’est ce qu’on aime? Comment je voudrais vivre? Tâcher de répondre à ses questions le plus honnêtement possible n’est pas si facile.

Il faut se détacher de la « normalité » que les mentalités ont finit par fonder, se détacher de ce que pensent les autres (parce que faut pas croire qu’on est le centre du monde, on va nous critiquer 5 minutes et puis ils continueront à vivre leur vie), DECULPABILISER, être égoiste (et non égocentrique) pour être par la suite plus généreux.

C’est votre vie, vos choix, vos sentiments. Vous êtes unique car chaque personne est différente. La vie s’adapte à tous! La comparaison entre nous ne peut donc continuer. On ne compare pas un gâteau au chocolat avec une raclette, enfin j’espère pas du moins! Nos imperfections font notre valeur. Alors aujourd’hui vous et moi on va se laisser une chance d’être juste nous, de s’écouter, de se respecter (respecter les autres aussi c’est  bien sisi). Devenons qui on est. AMEN

 

–> Et on finit avec un exercice tout simple que les passionnés de liste vont aimer: Faites une liste de ce qui vous rend heureux au quotidien. Voici la mienne (soyez sympas!):

- La zumba

- Me promener dans la nature

- Mon chien

- Peindre/dessiner/créer

- Être avec mes amis

- Dormir avec mon chéri

- Me maquiller/M’habiller etc avec de la musique

Little girl running on meadow with sunset

Répondre

D'autres nouvelles

La petite pause |
La mode par loulou et chacha |
Millemodes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lolitamaquillage
| Marc Bonet, VDI chez frédér...
| Sarah, 19 ans, make-up addi...